Des bobines et des songes

02 novembre 2015

Inspiration Couture

IMG_4867Hello les ami(e)s ! me voici de retour....

Sans état d'âme, ou plutôt ayant dépassé une phase d'aquabonîte ! Non, pas par rapport à la couture, mais à l 'intérêt de tenir un micro-blog lu par quelques inconnus à l'étranger et mes plus fidèles amis; et puis ces derniers temps j'ai pris beaucoup de plaisir à lire les billets de quelques talentueuses créatrices pratiquant de plus un humour salutaire en ces temps de remise en cause et donc me voici dans une fraicheur toute automnale;

Ces deux élégantes jeunes femmes rencontrées dans une mercerie du Gard m'ont joué quelques tours; tout d'abord extrèmement séduisantes elles se sont liguées avec des copines de rencontre, des parisiennes parait-il, pour me taquiner...Oh, pas méchamment, mais elles ont été suffisamment agaçantes pour que je les enferme plusieurs mois dans une malle en osier ....

Et là, à la faveur de l'automne pacifiant les moeurs et adoucissant le caractère ( bien oui, je déteste l'été sur la côte d'Azur!), nous avons envisagé ( oui j'ai bien dit celà avec quelque retenue), de nous revoir;

Bon, pour faire diversion, j'ai fait un coussin, j'aime bien faire diversion avec des coussins, au moins pas de prise de tête avec des patrons Burda ( il faut savoir que je rêve de patrons burda en ce moment au sens littéral de terme, du genre dans quel sens on le pose ce fichu papier double calque, et comment je rapporte ces mesures....);

Donc mon coussin est terminé, il présente une petite cousine d'une parisienne visitant le sacré-coeur et fera bientôt une apparition ici, mais là je diverge.....

IMG_4876Pour ce billet de reprise ( et bien oui, il faut bien que je me chauffe un peu, je vous montre que deux exemples de parisiennes et rendons à César ce qui est à César, elles proviennent du très beau livre de Charlène Segala, les Parisiennes), je suis vraiment fan de ses graphismes inspirées des gravures de mode des années 50....

Ne me mettez surtout pas en colère en me demandant comment la rencontre entre ces dames s'est déroulée, car j'en suis encore toute chagrinée, je pense que certaines vont se dissocier du groupe et d'autres, partir avec leur petit balluchon.....

Mais chut, tout celà n'est que supposition....

IMG_4871

IMG_4870

Posté par Bribri Rose à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


23 juillet 2014

Gravure de mode habillée, une oeuvre collective !

IMG_4861

Voici une expérience menée d'après une envie que j'avais, habiller une gravure de mode ancienne sur le modèle de deux qui me parviennent de ma grand-mère; le travail fut ardu ! car le papier très fin se déchire facilement et il est nécessaire d'avoir beaucoup de dextérité pour arriver à coudre les robes sans endommager le support! Anne-Marie m'avait fourni en soie, plumes et colifichets et montré ses réalisations très abouties; ses talents ne s'arrêtant pas là, elle a également confectionné l'encadrement de ma gravure et Carole a réalisé l'écrin qui est en attente de sa vitre! Mais c'est ainsi que je peux le photographier sans reflet...Alors merci sincèrement à vous deux car quand l'oeuvre sera enfin accrochée dans mon boudoir je penserai à vos encouragements qui m'aident à progresser....

IMG_4862

Et peut-être retenterai-je l'expérience mais cette fois avec un modèle Art-Déco, autrement dit une petite robe Charleston me semble plus abordable dans sa confection qu'une toilette du XIX ème siecle!

Posté par Bribri Rose à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2014

Mode Empire ou la belle Juliette...

Coucou les filles ! me voilà de retour après une longue absence due non pas à un manque de motivation mais des questions existentielles sur l'opportunité de tenir un blog, faiblement alimenté par mes créations...Non pas que je n'ai rien à vous montrer, ça va venir dès que mon appareil photo ne sera plus monopolisé par nos oisillons devenus depuis 3 jours autonomes....

J'ai alors songé aux paroles d'une chanson de Gainsbourg, l'aquaboniste : " c'est un aquaboniste, un faiseur de présent triste, qui dit toujours à quoi bon, à quoi bon..."; Effet radical, je suis de nouveau là et ne songe (presque) plus à la vanité de mes billets!

Donc la chaleur aidant j'ai eu envie de vous parler de la Belle Juliette dite Madame  Récamier voluptueusement alanguie sur sa méridienne et vêtue selon la mode  "à l'antique"; le tableau est de Jacques Louis DAVID et date de 1800;

David Madame Récamier 1800

La  séduisante Juliette n'a alors que 23 ans et pose avec tout l'aplomb que lui donnent sa jeunesse et sa beauté;

Mais mon propos serait plutôt d'évoquer aujourd'hui l'influence de cette mode bientôt dite Empire : les modes de la pérode Consulat-Empire s'étendent de 1799 à 1819. Les étoffes légères et souples sont alors recherchées ( mousselines, percales, linons), les tulles et les dentelles appréciés;La taille est haute et se place sous les seins rehaussant ainsi la jupe à la manière des tuniques antiques;La coiffure aussi est inspirée de la mode à l'antique : les cheveux sont rassemblés en une masse bouclée à l'arrière et quelques mèches encadrent le front, retenues par un ruban;

boite Fragonard

A mon plus grand bohneur cette mode Empire transparaît dans quelques créations actuelles : j'ai ainsi retrouvé de nombreuses tuniques et robes à taille haute dans les créations de vêtements anglais sur le site boden et de très jolis petits objets décoratifs ( porte-savons, trousse de maquillage) chez Fragonard; Fragonard a créé aussi cette année quelques tuniques d'inspiration Empire; Les petits gilets taille haute et les caracos aperçus ça et là confirment mon impression, la mode est un éternel retour et les stylistes puisent dans un catalogue de formes déjà bien épais avant d'être réellement novateurs...

Planche 6

 

 

 

 

Posté par Bribri Rose à 17:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 mai 2013

de retour de Londres....

Bribri Rose est de retour de Londres.....malgré mon anglais plus qu'imparfait et mon sens de l'orientation défaillant, j'ai pu enfin visiter ( en partie ) le Victoria and Albert Muséum ! Quelle merveille, un musée sur les Arts Décoratifs qui m'a beaucoup plu et qui présente un très beau département Fashion...

IMG_4294

Dit comme ça c'est bien plus attrayant que de parler d'un musée du costume historique n'est-ce-pas? et surprise, la garde robe du beau Monsieur Darcy est conservé en ce lieu! Les puristes , les amatrices de Jane Austen ou des soeurs Brontoé me comprendront ! Alors quelques réflexions : j'ai beaucoup aimé le parti-pris muséographique et la présentation en vitrine, simple certes, mais fort évocatrice du type de maintien de l'époque.  D'ailleurs le public se pressait afin d'admirer ces silhouettes féminines ou masculines et semblait apprécier ce retour dans le temps; les vêtements étaient suffisamment éclairés, ce qui n'est pas toujours le cas en France à cause des normes de conservation préventive et ça et là quelques poupées portaient les répliques des costumes d'époque...

IMG_4318

J'aime toujours autant l'histoire de la mode , en particulier du XIX ème siècle et du début du XXème, mais j'ai une affection toute particulière pour le début du XIX ème, c'est à dire pour ce qui correspond chez nous à la mode Empire puis Restauration; j'ai même l'impression assez étrange qu'il s'agit là de MES robes et pour rester dans cet ordre de réflexion j'ai vu hier sur le net que Burda crée des patrons de robes historiques....( ah, la robe Joséphine....);

Les vitrines Art Déco sont également superbes et je l'avoue, montrent des vêtements que j'apprécie également....

IMG_4342

Bon, dans la veine textile je n'ai pas vu que celà à London, un petit détour sur Regent Street s'imposait pour aller chez Liberty ! Et là, émerveillement, tout est beau dans ce grand magasin crée en 1900 : l'architecture, la mode présentée et bien sûr le rayon textile avec les fameux coupons de Liberty à petites fleurettes....Le rayon déco est très surprenant et sans me lancer dans le plagiat celà m'a donné l'idée d'une oeuvre : chaise dans un jardin anglais....alliant sans doute deux qualités britanniques : humour et originalité!

02 mars 2013

Noir c'est noir ( monomaniaque de MANET )!

Ce petit coquin d'Edouard Manet aimait probablement déshabiller les femmes afin de les peindre ( et plus si affinités ...) mais, tout dandy qu'il était, portait également une grande attention à leurs toilettes. Lui-même mettait un grand soin à s'habiller, contrairement à ses camarades peintres moins fortunés que lui.

Manet dame aux éventails

Nombre de ses oeuvres montre son plaisir à suivre l'évolution de la mode féminine et si ses couleurs préférées dans le domaine vestimentaire sont le noir ou le blanc car ils font particulièrement ressortir les traits donc la personnalité du modèle, il ne dédaigne pas les tournures compliquées;

Sur ce premier tableau l'artiste représente Nina de Callias en 1873;Cette dame élégamment vêtue tenait alors un salon littéraire et artistique à Paris où Manet fit probablement la connaissance du poète Mallarmé. La mode orientaliste est présente ici car Nina porte une jupe noire et un petit boléro inspirés du costume traditionnel algérien ; elle pose allongée confortablement sur un divan, son air nonchalant ne trahit pas encore les vapeurs d'alcool qui vont la mener jusqu'à la folie et entrainer sa disparition prématurée à 39 ans; Derrière elle sont peints des éventails japonnais, motifs de prédilection pour les peintres impressionnistes amateurs de belles estampes...

Manet le train

On ne présente plus ici Victorine Meurent, modèle du tableau Olympia, à l'origine d'un grand scandale  en 1863 au sein du salon des Refusés, fraichement organisé par Napoléon III; Depuis elle est bourgeoisement vêtue et rien ne laisse supposer sa condition passée de femme de petite vertu; 10 ans après elle revient des Etats Unis et pose encore pour Manet. La toile reçoit le titre suivant " le chemin de fer " et provoque quelques gloussements; le costume est sensé être celui d'une gouvernante, en toile noire, agrémenté d'un col et de manchettes de batiste blanche. Une fois de plus le peintre tire parti du contraste entre le costume sombre de son modèle et la carnation de son visage....d'autres tableaux illustrent à merveille le talent du peintre à rendre la subtilité des matériaux utilisés ( mousseline, dentelle, brocard, tulle et soie...)dans le domaine de la mode d'alors, mais c'est une autre histoire!

Posté par Bribri Rose à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 février 2013

Ma vie romantique ( 1)

0 Monet femme à l'ombrelle vers la gauche

Grande trêve sur le blog : Bribri Rose n'a pas disparu pour autant, elle a simplement fait un saut dans le temps et depuis quelques mois évolue sous l'époque victorienne ....oh, côté couture ce n'est pas évident bien que je me sois attelée à une tâche difficile, réaliser une gravure de mode ancienne habillée, sur le modèle de celles ornant par le passé la chambre de ma grand-mère, Victoria, prénommée ainsi en raison des nombreux séjours de la Reine  Victoria à Nice... Alors je ne peux pas encore vous montrer de quoi cela a l'air car la minutie de la réalisation ralentit quelque peu mes ardeurs.... ( merci à Anne-Marie pour les soies anciennes et les petites roses, car les tissus synthétiques de doublure s'éffilochent et ne correspondent pas à l'époque en plus!);

tumblr_lemum7wyOa1qdj6pxo1_500

L'époque victorienne hante mes journées et mes soirées, par mes lectures d'abord car je me replonge avec délice dans la littérature anglaise du XIX ème siècle : après les soeurs Bronté et une immersion dans Jane Eyre qui frôle l'addiction, j'ai découvert un auteur anglais injustement méconnu ici, Elisabeth Gaskell à travers la lecture de Nord et Sud, roman illustrant l'industrialisation du nord de l'Angleterre. J'essaye tant bien que mal de me remettre à l'anglais car une escapade à Londres est bientôt prévue et ma motivation serait de pouvoir lire Jane Austen et Charlotte Brontë dans le texte ! J'ai découvert un forum formidable pour tous ceux qui aiment la littérature anglaise du XIX ème siècle : the inn at lambton.

L'époque romantique me poursuit avec bonheur dans mon travail car après avoir préparé une conférence sur la peinture romantique, je suis sur le point de remanier une conférence sur la vie et l'oeuvre d'Edouard Manet et ....grâce au beau cadeau de Noël que j'ai reçu de mon frère et ma belle-soeur je vais pouvoir me plonger dans la mode de cette époque : le catalogue de l'exposition du musée d'Orsay, les Impressionnistes et la mode est vraiment fantastique!

Planche 2

Et à la maison, grâce à la générosité d'Anne-Marie j'ai maintenant une mine d'information sur l'histoire du costume que je vais sans doute exploiter dans mon travail...

Seul petit ouvrage que je peux vous montrer, maintenant accroché dans un petit chalet sur les sommets, ma maison de farfadets....

IMG_3952

Posté par Bribri Rose à 14:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

03 octobre 2012

La Blonde Normande et la Veuve de Chantilly...

Bien, j'étais en ballade ces derniers temps, et lors d'un déplacement professionnel, j'ai eu la chance de visiter à Caen le musée de Normandie, qui abrite une magnifique exposition sur la dentelle jusqu'au mois de Novembre. Je suis enthousiaste! bravo pour cette manifestation, pour le parti-pris muséographique et pour le très beau catalogue de l'exposition...Blonde de Caen, dentelle d'Alençon et Chantilly n'ont plus de secret pour moi...enfin, presque!

78 marquise de Bétisy

Tableaux de la fin du XVIème au XIX ème siècle, manchettes, cols, châles, ombrelles et robes somptueuses, fuseaux, aiguilles et règlements d'ateliers ( très instructif sur les conditions de travail des femmes alors...), tout est d'un grand intérêt.

Et puis on lie facilement connaissance dans un musée. D'autres passionnées de la bobine parcouraient les lieux : une collègue échappée de l'amphithéatre comme moi, s'interrogeant sur les conditions de conservation du" linge blanc" de son secteur. ( Linge blanc : linge d'église ancien tels les nappes d'autel, voiles de calice, surplis....garni très souvent de magnifiques dentelles).

Fond de coiffe brodé sur tulle

Une autre dame ayant hérité, elle aussi, d'un fonds ancien de mercerie avait amené quelques galons de dentelle afin d'identifier les techniques. A ce propos je lance un S.O.S. : je n'arrive pas à progresser dans ce domaine, tout au plus j'arrive à distinguer une dentelle fait main d'une dentelle mécanique, et encore...Bon c'est toujours le moment de parler de la rentrée, n'est-ce pas?

Alors voici mes nouvelles résolutions :

1. commencer par lire le catalogue de l'expo

2. reprendre le guide des dentelles ( pas clair clair ce livre...)

DSC03492

3. ressortir mes inventaires ( déformation professionnelle et signe zodiacal obligent...)

24 Inventaire

4.continuer l'identification de mes trésors....

Allez, hop! au travail !

Et si vous êtes en Normandie ...faites un détour par le chateau de Caen!

Posté par Bribri Rose à 17:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les coulisses de l'atelier...

Non, Bribri Rose ne s'est pas complètement endormie sur ses coupons et ses dentelles....elle médite!

19 Femme priant

Dons, reprenons : après l'affaire des pochettes, j'ai assimilé la confection des coulisses grâce à la compétence de Carole, qui a bien à faire avec l'élève dissipée que je suis! Le tissu est une création Soleiadou, acquis lors d'une lointaine expédition à Aix en Provence; il m'a servi à la confection de coussins tout terrain que voici ( je sais, la leçon n°1 de couture que j'arrive quand même à maitriser!).

 

aumonière rose         

coussins roses

 

Vous remarquerez qu'ils sont d'une extrème sobriété : pas de dentelles, galons, croquet ...En effet, ils supportent l'auguste tête de Ciel! Mon Prince et quelquefois...ses pieds!

Revenons aux coulisses : celle de mon aumonière, travail en cours ...Au départ je souhaitais fabriquer un petit sac sur le modèle d'une bourse contenant un étui à bijoux.

Puis après quelques râtés dans le patron, j'ai suivi la leçon 38 de Carole : comment faire une boutonnière...Bon, ce n'est pas si simple! Donc, je suis proche du but, atteint sans nul doute lors de la leçon 39 : comment achever son ouvrage en cours dans la bonne humeur ( et sans trop bavarder!).

Bon, la leçon 39 a été profitable : voici l'aumonière " retour de Calais" achevée! Elle est assortie à une petite robe en dentelle du type Charleston couleur bleu nuit par un ciel étoilé, que je mettrai dès que je mènerai une vie mondaine; mais de temps en temps je la sors, l'admire et rêve à la merveilleuse soirée qu'elle pourrait animer!

 

aumonière bleue

 

Posté par Bribri Rose à 17:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2012

Pochettes surprises et surprise japonnaise!

Bon, la trève estivale se poursuit, mais quand même, entre la sieste, les séances d'arrosage et les soirées avec les amis de jeunesse retrouvés ( les amis et presque la jeunesse..), je consacre quelques instants à une fixette du moment : les pochettes! (comme mon amie Pascale...).

 

pochettes surprises (3)

 

Au départ l'idée était simple : les garnir de fleurs de lavande séchée....mais en attendant ma prochaine escapade dans les Alpes de Haute Provence, j'ai trouvé un autre usage pour ces petits pochons faits de chutes de lin, liberty et soie agrémentées de dentelle ancienne : ils serviront de pochettes cadeaux...Ils sont simplement fermés par un petit ruban et je l'avoue, leur simplicité d'exécution me ravit! En une heure, hop! expédié! j'ai confectionné une petite cachette à trésor... 

 

pochette oiseaux

pochettes lin,liberty

 

L'autre réalisation de cet été est cette petite blouse japonnaise; japonnaise car inspirée d'un patron de couture découvert dans un ouvrage chez Carole, ouvrage dont j'ai oublié le titre...au départ cette blouse était présentée dans un tissu du type Chambray et le plastron en dentelle m'avait séduit; j'ai voulu utiliser un petit coupon de liberty et au moment de montage ...horreur, il manquait une pièce sur le patron, la partie rose de ma blouse...

 

blouse japonnaise

 

Bon, en conclusion, j'ai voulu un peu varier après les trois gilets confectionnés ces derniers mois; en fait cette petite blouse tombe plutôt bien malgré mes préventions envers la couture dite japonaise ( peut-être que l'auteur du livre ne l'est même pas en plus...). Mais ce que j'appelle la couture japonnaise ce sont ces modèles en vogue aujourd'hui, sans pinces ni volume, des créations en deux dimensions en quelque sorte pour reprendre des termes de plasticien...de là à dire que c'est parce que les japonnaises n'ont pas de volume, ou plus exactement de formes ( seins, hanches)...je n'oserais!

 

blouse japonnaise détail (3)

 

Sans doute est-ce plus facile à coudre également et pour un petit haut on échappe ici à l'effet dit mongolfière que je ne recherche pas forcément!

J'arrête là mes élucubrations sur cet essai, attends avec impatience la reprise de mon atelier préféré, et compte inaugurer ma création lors de la prochaine soirée!

Posté par Bribri Rose à 21:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2012

Trêve estivale!

Et bien oui, l'été ici est anglais....car j'ai quitté le beau Darcy pour le Colonel Brandon et Marianne...Et la fin du roman étant proche, je compte prolonger ma période austennienne par la commande de ses autres oeuvres.

images          

66 Dame du café

Enfin, anglais, il faut le dire rapidement car je ne vous ferai pas l'offense de vous parler de la température ici, mais il est en tout cas impossible de garder un teint qui a la fraicheur du lys et de la rose....Savez-vous que dans le midi nous vivons enfermés toute le journée...alors c'est propice aux travaux de couture me direz-vous; et bien peut-être mais pour cause de rapt d'appareil photo je ne peux pas vraiment vous montrer l'avancée de mes travaux;

Oh, rien d'exceptionnel, des petites pochettes destinées à recevoir la prochaine moisson de lavande et surtout une petite blouse japonnaise achevée, comme toujours, gràce aux bons conseils de Carole. J'ai bien quelques projets de customisation de vêtements avec de la dentelle et en projet toujours, un set " à l'heure du thé"! j'attends avec impatience mon cours de demain afin de mettre de l'ordre dans tout ça....sans compter un biais à poser sur une nappe en lin enduite et un ourlet à faire sur une nappe toile à matelas...bien oui, d'écrire tout ça ça me permet d'y voir plus clair et comme on dit dans le monde professionnel , de sérier ses priorités...

Période 1900 à la maison et changement de décor côté séjour, je recommence à rêver à des lampes Gallé et du mobilier Majorelle ( ici, je me contente d'une statuette et une couverture de livre sur l'exposition 1900)...

Suzon     

Suzon (2)

N'est-elle pas belle ma Suzon? et elle, elle résiste courageusement aux pics de chaleur...

Posté par Bribri Rose à 15:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :