IMG_1350 Bien, alors, je vous l'ai déjà avoué, j'ai une petite faiblesse pour les gateaux et dans le domaine des techniques, pour l'appliqué! le résultat visuel est rapide, le fait de découper directement dans des tissus selon la couleur et d'assembler les formes me fait penser à la peinture, et les motifs peuvent varier à l'infini;

Le premier que j'ai réalisé est celui-ci, il orne un beau tablier de jardinier transformé en patissier( je ne sais pas travailler dans le jardin proprement!); à vrai dire c'est un tablier de gala, le genre que l'on met lorsque les invités arrivent et que l'on veut signifier que le chef marmiton est bien là! je le tiens à l'abri des taches de chocolat et pense à reproduire le motif sur des sets de table....

coquelicots

Puis j'ai eu un coup de foudre pour ces coquelicots, mais ce gilet, vous le connaissez terminé maintenant! Alors le motif coquelicots va être répété sur un coussin en lin et bientôt mis en concurrence avec un bel iris. Mais, chut.... je progresse à petit point ....car le hic, c'est que l'appliqué, ça avance rapidement mais ça se termine lentement à cause des broderies; je ne vous parle pas du point de tige que je maitrise depuis mon enfance( c'est bien le seul acquis d'ailleurs des leçons de ma grand-mère!);

Non, ce qui prend un certain temps c'est le point de bourdon qui entoure chaque forme; d'abord préparer le nombre de fils requis et l'échevette et moi sommes rarement d'accord : alors, elle manifeste son mécontentement en se transformant en sac de noeuds, puis enfiler une aiguille appropriée ( pas un pieu me dirait Carole, mon maitre bienveillant!);

Et enfin broder, broder, broder. Alors je récapitule : maintenant je maitrise le point de tige, le point de bourdon et gribiche et un point amusant que j'ai baptisé : la roue de la fortune; en voici un exemple tiré d'un ouvrage de ma grand-mère qui pourtant ne brodait que des fleurs.

Bon, je n'ai pas encore la totale maitrise, mais .....

confettis                        confettis détail