Et bien oui, à celles ou ceux qui me lisent , la Côte d'Azur n'est pas toujours un vert paradis; pour preuve, en ce moment, 30° à l'ombre, ce qui certes est d'actualité en ce début du mois de juillet mais l'épreuve est ici le très fort taux d'humidité dans l'air. Ca colle, ça poisse, ça pègue ( pour les provençales!)...Une seule solution, s'abriter derrière ses fenêtres, ici garnies de rideaux anciens ( un peu cuits par le soleil, et oui, et oui..)

31 Bazille, la robe rose       

broderie richelieu rideau 1

Et d'ailleurs cette chaleur moite est un fléau pour le linge, linge ancien de nos armoires, coupons de tissus et vieilles dentelles car, le savez-vous, la chaleur combinée à l'humidité et l'obscurité entraine le développement de micro-organismes; tout d'abord nous ne nous rendons compte de rien, puis, horreur, apparaissent de vilaines taches de moisi ou plus exactement de rouille sur nos trousseaux!

détail napperon jaune et bleu

Quelques solutions simples et de bon sens peuvent être préconisées : aérer les armoires ou placards, ventiler, et faire " tourner" le linge; mais je n'applique pas toujours ces conseils avisés car premièrement il n'y a pas de circulation d'air depuis un moment, et ensuite les pièces de drap ou les nappes anciennes ne conviennent pas toujours pour un usage domestique régulier! et je ne vous parle même pas des séances de repassage que nécessitent de lourds draps en lin!

J'étais justement en train de me dire que les aristocrates qui ont fréquenté notre région depuis la fin du XVIIIème siècle et d'une certaine manière qui l'ont sorti de la misère étaient appelés alors 'les hivernants". En effet, ils avaient réalisés qu'il fallait mieux profiter de la douceur du climat et du soleil à un autre moment que durant l'été!

Et comme je suis d'humeur maussade, et bien mes devoirs de couture ne m'enchantent pas en ce moment : des ourlets, encore de ourlets ou des boutons à recoudre! et comble de l'horreur, il faut changer les fils de la machine ( canette et bobine) alors que depuis 2 ans, je couds avec le même fil, beige et donc passe-partout!

La cérémonie du tilleul ( exhumer tous mes trésors, dentelles, tissus, passementerie de leurs cartons et les aérer sous le tilleul exempt des fourmis présentes,  par temps de mistral, alors que je bénéficie d'une paix royale c'est à dire sans injonction de préparation de repas ou tout autre contrainte domestique...) a été remplacée aujourd'hui par la cérémonie du cabanon, terrible! Elle consiste en un grand tri ( annuel, d'où la difficulté, d'objets typiquement masculins, bouteilles, verres, bocaux, outils, vieux journaux et autres choses terriblement encombrantes et sales). Malgré tout , pour être honnête, l'année dernière, j'ai découvert dans une vieille malle des mètres de robuste toile à matelas et 2 chemises anciennes en lin ou chanvre très, très lourdes; lavées, repassées ,j'ai songé un instant à les vendre lors d'un vide-grenier ( que je n'ai jamais fait!)....

Bien là, je vais me rafraîchir!

Le tub