Ce petit coquin d'Edouard Manet aimait probablement déshabiller les femmes afin de les peindre ( et plus si affinités ...) mais, tout dandy qu'il était, portait également une grande attention à leurs toilettes. Lui-même mettait un grand soin à s'habiller, contrairement à ses camarades peintres moins fortunés que lui.

Manet dame aux éventails

Nombre de ses oeuvres montre son plaisir à suivre l'évolution de la mode féminine et si ses couleurs préférées dans le domaine vestimentaire sont le noir ou le blanc car ils font particulièrement ressortir les traits donc la personnalité du modèle, il ne dédaigne pas les tournures compliquées;

Sur ce premier tableau l'artiste représente Nina de Callias en 1873;Cette dame élégamment vêtue tenait alors un salon littéraire et artistique à Paris où Manet fit probablement la connaissance du poète Mallarmé. La mode orientaliste est présente ici car Nina porte une jupe noire et un petit boléro inspirés du costume traditionnel algérien ; elle pose allongée confortablement sur un divan, son air nonchalant ne trahit pas encore les vapeurs d'alcool qui vont la mener jusqu'à la folie et entrainer sa disparition prématurée à 39 ans; Derrière elle sont peints des éventails japonnais, motifs de prédilection pour les peintres impressionnistes amateurs de belles estampes...

Manet le train

On ne présente plus ici Victorine Meurent, modèle du tableau Olympia, à l'origine d'un grand scandale  en 1863 au sein du salon des Refusés, fraichement organisé par Napoléon III; Depuis elle est bourgeoisement vêtue et rien ne laisse supposer sa condition passée de femme de petite vertu; 10 ans après elle revient des Etats Unis et pose encore pour Manet. La toile reçoit le titre suivant " le chemin de fer " et provoque quelques gloussements; le costume est sensé être celui d'une gouvernante, en toile noire, agrémenté d'un col et de manchettes de batiste blanche. Une fois de plus le peintre tire parti du contraste entre le costume sombre de son modèle et la carnation de son visage....d'autres tableaux illustrent à merveille le talent du peintre à rendre la subtilité des matériaux utilisés ( mousseline, dentelle, brocard, tulle et soie...)dans le domaine de la mode d'alors, mais c'est une autre histoire!